Qurban 2019 – Aide aux réfugiés Ouïghours

by admin
3 ans ago
627 Views

Dans le courant du mois d’aout pour la fête du sacrifice, nous sommes venus en aide aux Ouïghours présents en Mongolie.

« Beaucoup sont séparés de leur famille, empêchés de parler leur langue, incités à dénoncer leurs propres parents…

Au Xinjiang, dans l’ouest de la Chine, le Parti communiste mène depuis deux ans une immense opération sans précédent d’acculturation et de lavage de cerveaux de centaines de milliers d’enfants ouïghours, une ethnie d’Asie centrale qui compte environ 10 millions de personnes.

Depuis août 2016, et l’arrivée à la tête du Xinjiang de Chen Quanguo, un haut fonctionnaire auparavant en poste au Tibet, la répression des minorités ouïghoure, kazakhe, hui et kirghize a basculé dans le totalitarisme. L’immense région, un désert ponctué d’oasis et de hautes montagnes qui couvre un sixième de la surface de la Chine, est désormais soumise à une surveillance policière high-tech, avec caméras, vol des données biométriques, logiciels espions dans les téléphones et interdiction de voyager sans autorisation. Sous le prétexte de prévenir des émeutes – comme en 2009 – la population est harcelée jusque dans son intimité. Refuser de boire de l’alcool, porter une barbe, donner un prénom musulman à son bébé, avoir téléphoné à l’étranger peut suffire à être jeté en prison pour «extrémisme religieux». Voire condamné à mort, comme le géographe Tiyip Taspholat, président de l’Université du Xinjiang, accusé l’automne dernier de «nourrir un attachement secret pour sa culture» » (source : www.libération.fr).

Nous avons aidé 400 personnes qui ont fui la tyrannie en offrant 200 Qurban. Grâce à vos dons pour la fête du sacrifice, des familles ont pu subvenir à leurs besoins alimentaires.